Rechercher

Amanda Wachob et son "dripping and pouring " magique.

Mis à jour : 19 août 2019

Amanda Wachob est née à Buffalo, New York. Photographe ayant adopté la peinture, en 1998, elle a terminé son baccalauréat au Purchase College State University,

Son diplôme des Beaux-Arts de New-York en poche, Amanda se lance dans l’apprentissage en salon de tatouage, un peu par opportunité, et surtout sous les conseils de ses amis.

Lorsqu’elle découvre la technique, l’artiste est fascinée, ne pense plus qu’à en découvrir davantage pour l’appliquer à son travail.

“Ce qui a été le plus difficile a été de changer la façon dont est perçue le tatouage, il y a tellement de choses qui peuvent être créés sur la peau et en dehors de la peau.”

Les tatouages d’Amanda Wachob s’assimilent à des coups de pinceaux riches en mouvements et en couleurs, dans un style très proche de l’expressionnisme abstrait, on y retrouve les techniques du “dripping” et “pouring”, des coulures et des traits désordonnés. Amanda joue avec les couleurs, les matières, de telle sorte que la frontière entre le tatouage et le body-art disparaît.



Lorsqu’on lui demande la signification de ses tatouages, l’artiste new-yorkaise s’explique : “je pense que les couleurs et les formes peuvent décrire et en dire plus sur une personne que ne le ferait une image représentative. Et que peut-être qu’une forme abstraite est plus apte à suggérer quelque chose de conceptuel et d’impalpable comme un état d’esprit ou encore une émotion”.

Malgré qu'elle soit une voyageuse dans l'âme, elle revient toujours au bercail. Selon l'angle d'une vision féministe, elle présente des images satiriques de femmes des années '50 et '60. Ses travaux ont parus dans la revue Juxtapoz, dans maintes expositions nationales et internationales tels Basel Miami, Strychnin Gallery N Y, Minascapes Osaka, Blutenweiss Berlin and Roc La Rue Seattle

Amanda Wachob a aussi tatoué au studio DareDevil Tattoo à New York.

http://www.amandawachob.com/work/





3 vues0 commentaire