Rechercher

Dots to lines avec Chaim Machlev


L'artiste israélien Chaim Machlev travaille à Berlin en tant qu'artiste tatoueur, sous le surnom de "  Dots to lines". Machlev a quitté Israël après y avoir vécu jusqu'à l'âge de 30 ans parce qu'il voulait consacrer sa vie à l'art du tatouage et s'est rendu compte qu'en Israël, il ne pouvait pas s'entraîner comme il le souhaitait. Il a bravement quitté son  poste de responsable des services dans une entreprise informatique réputée et sa vie relativement riche et confortable a commencé à Berlin.



Tatouages ​​Machlev principalement à l'encre noire. Ses créations font un usage intensif de formes géométriques, dans lesquelles il mélange souvent des mandalas, des insectes et d’autres images. Mais le style de Machlev n'est pas unique. Son parcours pour devenir tatoueur est tout aussi fascinant.



Bien que les tatouages ​​soient un sacrilège dans le judaïsme, il s'est fait tatouer pour la première fois en 2011. 


"J'ai trouvé le processus très spirituel et cela a changé ma vie. Toutes les personnes que j'ai vues ont conçu avec les lignes qu'ils ont parcourues le long du corps, et j'ai pensé qu'il aurait été vraiment intéressant d'être un tatoueur, de décider quelles lignes fonctionnent le mieux sur un seul corps, consacrant sa vie à vivre l'expérience de changer les corps des gens ".

Il a donc décidé de quitter son travail bien rémunéré et sa famille en Israël et de déménager à Berlin pour y poursuivre sa nouvelle passion. Connaissant peu l'allemand et n'ayant aucune expérience du tatouage, Machlev a eu du mal à trouver du travail au début.



Chaim Machlev prend en compte la ligne et la courbe des corps de ses clients avant de créer le dessin proposé. Il a dit de son processus,


"Mes créations sont basées beaucoup sur la forme du corps du client que je tatoue à ce moment-là. Le processus commence par rencontrer les clients et essayer de comprendre ce qu'ils veulent exprimer. corps et l’emplacement qu’ils avaient à l’esprit pour le tatouage, et j’essaie de créer quelque chose qui aura l’air organique et qui sera en harmonie avec le corps. Je dessine un dessin approximatif avant de commencer, et le résultat final est quelque chose que le client ne peut pas. Il faut donc beaucoup de confiance pour se faire tatouer par moi. "




4 vues0 commentaire