Rechercher

Inal Bersekov et ses tatouages ​​photo-réalistes en noir et blanc


Inal Bersekov est Verviétois d'origine et est désormais connu mondialement pour ses tatouages hyper-réalistes. 

Depuis qu'il a 3 ans et demi, Inal Bersekov dessine des portraits. Un hobby dont il n'avait jamais pensé faire une activité professionnelle. Après avoir obtenu son CESS, le jeune homme ne se lance pas dans le graphisme, l'illustration ou le design, mais dans des études de commerce à Sainte Marie (Liège) .

Inal filme des festivals et des soirées pour réaliser des "after movies", des films qui servent à la fois de souvenirs et de promotion pour des événements. Une activité qui ne lui permet pas de gagner sa vie.



Il n’a jamais envisagé une carrière dans le tatouage jusqu’aux alentours de 2013, quand un ami lui a suggéré d’essayer.

Après son premier tatouage, un portrait de Malcolm X sur son ami, qui est devenu viral sur Facebook, Inal a décidé de débuter cette nouvelle carrière, et n’a jamais regretté sa décision.

Après avoir réalisé de nombreux tatouages gratuitement, Inal ouvre son propre salon à Verviers, B.R.O Studio, il y a deux ans et demi. Le succès est au rendez-vous. En 2015,une connaissance le met même en contact avec le footballeur Steven Dufour, dont il tatoue la cuisse.



En mai 2017, Inal décide d'aller rendre visite à son tatoueur préféré, Niki Norberg, en Suède. Il passe quelques jours à travailler à ses côtés. Le célèbre tatoueur publie sur son compte Instagram des clichés des tatouages réalisés par Inal, ainsi qu'une photo du jeune Belge. Drake, qui s'est fait tatouer par Niki Norberg, commence à suivre Inal sur ce réseau social. Puis le chanteur canadien contacte le Verviétois dans un message privé. Il lui demande de venir le tatouer à Toronto.



Inal complète le tatouage de Drake qu'a réalisé Niki Norberg. Au portrait de Sade — une chanteuse de soul très appréciée par Drake —, il ajoute des palmiers et un deuxième portrait d’elle. Ce nouveau tatouage du chanteur Drake fait l’objet d’une dizaine d’articles dans la presse people américaine . Son travail est suivi par plus de 84000 followers sur Instagram, surtout depuis sa rencontre avec le rappeur américain Drake. 



Quand il ne voyage pas, Inal peut être trouvé dans sa propre boutique, BRO Tattoo Studio, à Liège, où il continue d’amener ses tatouages noirs et gris jusqu’à de nouvelles hauteurs.






5 vues0 commentaire