top of page
Rechercher

L'article 8, article majeur et souvent sous-estimé de l'AR du 25/11/2005.



L'information du client est une étape qui a tout son sens dans le processus concernant le bon déroulement d'une séance de tatouage. Cette information permet aussi d'installer un climat de confiance entre le professionnel et son client. C'est une étape qui est bien souvent sous-estimée, mal exécutée par certains professionnels et méconnue par de nombreux clients.


En effet, l'article 8 de l'arrêté royal de 2005 permet l'information aux deux parties sur les risques liés au tatouage.


Que dit l'arrêté royal sur l'information aux client?


Voici l'article qui traite de l'information au client.


Art. 8. Les professionnels ont l'obligation d'informer le client de manière orale et par un écrit affiché dans la salle d'attente et/ou dans la salle de travail, de manière lisible et facilement visible par eux, rédigé comme suit :





« Le piercing et le tatouage effectués dans de mauvaises conditions comportent des risques pour la santé. On relèvera notamment les risques suivants : - des infections bactériennes, notamment : des infections de la peau ou du cartilage (par exemple par le staphylococcus aureus ), le tetanos, ...; - des infections virales, notamment les hépatites et le sida, ...; - des réactions allergiques notamment contre des ingrédients présents dans les encres, les colorants et les objets insérés.


Avant de procéder au piercing ou au tatouage, sont priées de se rendre chez le médecin les personnes : - souffrant d'hémophilie, d'un trouble de coagulation ou qui prennent des médicaments susceptibles d'interférer avec la coagulation du sang et la formation d'un caillot; - souffrant d'une diminution du système immunitaire ou d'infections à répétition; - souffrant d'allergie; - souffrant d'une affection cutanée; - souffrant d'une maladie cardiaque; - les femmes enceintes.


Les tatouages et piercings sont durables voire permanents et irréversibles.


Vous pouvez toujours demander un temps de réflexion avant l'acte.


Les tatouages et le piercing doivent être pratiqués dans des conditions d'hygiène strictes. Vous pouvez notamment vous assurer que le professionnel utilise des nouveaux gants jetables après s'être lavé les mains et une nouvelle aiguille non encore déballée. Le professionnel doit mettre à votre disposition une liste des recommandations d'hygiène qu'il est tenu de respecter.


Vous devrez déclarer avant tout don de sang que vous avez subi un acte de piercing ou de tatouage, même si vous avez retiré l'objet ornemental. Votre don de sang pourrait être refusé pendant une période déterminée.


Les tatouages et les piercings ne peuvent être effectués sur des personnes qui sont sous l'influence de l'alcool, de drogues, de médicament qui influencent leur capacité de décision ou, plus généralement, qui ne sont pas en possession de leurs capacités de décision.


En cas d'infections, d'allergie ou d'autres symptômes apparaissant après l'acte, il est recommandé de consulter un médecin. »


En résumé, avant chaque séance, un professionnel est dans l'obligation d'expliquer oralement au client les risques liés au tatouage et le texte de l'article 8 doit se retrouver affiché dans tout les shops, de manière lisible.





lien utile:




0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page