Rechercher

The Lady Pimp of Tattoos, Annette Larue

Dernière mise à jour : 17 oct. 2019


Annette est née à Washington DC. Elle a grandi dans le sud-ouest de Miami et a appris à tatouer à Daytona Beach grâce à Mme Cindy Lael. Elle a commencé à travailler avec elle en 1989. Elle faisait tout le travail nécessaire pour devenir une excellent apprentie. Elle s'occupait des tâches telles que le nettoyage du sol, la fabrication d’aiguilles pour tout le monde dans la boutique, le nettoyage des tubes, la peinture à la main de toute la déco sur les murs et la préservation de l’ensemble de la boutique qui restait impeccable tous les jours.



Elle a suivi un apprentissage traditionnel qui a duré environ 18 mois. Elle a ensuite été invitée à travailler avec Lou Scabaris à Miami, d'abord sur le site de la plage, puis à Kendall. C'est là qu'elle a rencontré Troy Lane et Mikey Badda-Bing. Elle a imité le style qu'ils étaient en train de faire à Miami à l'époque. "



Elle a également rencontré Mike Wilson, qui est également originaire de Daytona. Il l'a aidée à en apprendre davantage sur les machines et le côté technique. C'est alors qu'elle a travaillé pour l’un de ses mentors, Jacci Greshem.


 Annette s'est ensuite lancée et a ouvert le magasin primé "Blue Devil" à Tampa, en Floride, en 1994. Blue Devil a décollé et a connu un succès retentissant. Il a été élu meilleur à Tampa la première année d’ouverture et les 5 années suivantes.



À cette époque, Annette faisait beaucoup de tatouage et de piercings. En 1996, la Nouvelle-Orléans l'a rappelée et elle a repris le légendaire magasin Electric Ladyland à Earhart. Elle a exploité ce magasin en faisant des allers-retours et en comptant sur son excellent personnel pour le maintenir. En 1998, elle a vendu Blue Devil à Adam Dorst, qui l'a géré avec succès jusqu'à ce qu'il le vende en 2012.


Elle a ensuite pu se concentrer sur Electric Ladyland et la popularité de l'emplacement d'Earhart a explosé!

"Nous faisions 30 tatouages ​​par jour pour chaque tatoueur! Le magasin était dans le ghetto et nous avions les meilleurs clients du quartier que vous puissiez demander. C'était le meilleur salon tatouage du ghetto et je trouvais cette période tellement amusante. "



En 2000, Annette s'est vu offrir la possibilité d'acheter un magasin dans le centre-ville de la Nouvelle-Orléans. Elle a ensuite fait un remodelage en profondeur, a changé le nom pour Electric Ladyland 2.



5 vues0 commentaire