Rechercher

Vru H et le réalisme magique



Bruno Antonio Menei Hurtado AKA Vru H est un artiste peintre, vidéaste et tatoueur spécialisé dans le réalisme.

Son CV aussi est aussi chargé que son patronyme. Né au Venezuela, le 4 juin 1975.

Cet artiste polymorphe de 44 ans a parcouru le monde pour étoffer son art.



Artiste peintre, dessinateur, tatoueur, réalisateur… L’image et le dessin font partie intégrante de sa vie et l’ont porté de Rome à Los Angeles en passant par Nancy et Wavre en Belgique.

Pour le comprendre, il faut suivre son itinéraire. « A 5 ans, je prenais des cours de dessin, à 6 je faisais ma première exposition ! ». Un événement traçant définitivement les lignes de sa vie. A 18 ans, titulaire d’un bac en arts appliqués, il sera sacré meilleur illustrateur italien par l’Union Européenne ayant organisé un concours sur le thème des jeunes et la solitude. Puis vint l’école des Beaux-Arts de Rome, un must ! « Pendant trois années, j’ai été formé par les plus grands professeurs, ceux qui bossent aujourd’hui pour Marvel ou Disney. J’ai appris la bande dessinée, le story-board. J’ai la main heureuse, je dessine vite. » Il crée en continu même.



En 2002, Bruno passe à la caméra. Une autre manière de dessiner en sorte. Il tourne le 61e film selon les codes Dogma, ceux que Lars von Trier a porté à la connaissance du grand public à Cannes. « J’ai ensuite co-réalisé le court métrage The Sopranist qui a été primé au festival New York film de Los Angeles. » L’art contemporain, la vidéo performance ont aussi ses faveurs et il expose ses œuvres aussi bien en Italie, qu’en Angleterre et même au Japon .


Mais Bruno a aussi besoin de prendre du recul, de méditer : « J’ai toujours voulu obtenir des réponses à mes questions existentielles. Mais je n’ai trouvé aucune réponse à part celle qu’il faut tout simplement vivre ! » lâche-t-il dans un français impeccable avec un joli accent italien. S’il peut assurer une telle réflexion, c’est parce qu’en avril 2009, son existence a été bouleversée. Traumatisée par un terrible tremblement de terre survenu à l’Aquila, la capitale des Abruzzes en Italie, non loin de sa ville natale. Il réalisera en direct un film Il terremontro dentro (Le tremblement dedans), téléchargeable gratuitement, pour montrer d’autres images que celles véhiculées par la télévision. Ce film témoignage et la chance d’avoir pu échapper à une telle catastrophe l’auront fait réfléchir.

En parallèle de ces études, Bruno a toujours tatoué. Ses arrière-grands-parents étaient des chefs indigènes et le tatouage est une tradition familiale. « Le tatouage, c’est un rite de passage et un soin de l’âme », dit-il.

Vru H se plait aussi à dire qu'il raconte des histoire avec ses tatouages. le bref aperçu de son oeuvre le confirme sans aucun doute.

En 2017, Vruh crée Inksecte avec son épouse Sidney H, tatoueuse talentueuse, spécialisée dans le style watercolor et le néo nordique. Cette belle collaboration entre ces 2 talents est aussi concrétisée par la naissance de leur fille Martha,

en 2018.

Il décrit sa méthode de travail de façon très simple:" Eh bien, je vais essayer d'expliquer ma méthode de travail en quelques mots.Déjà je partage mon travail toujours en accord avec ma chérie qui est mon meilleur collaborateur car, ça peut arriver que le travail n'est pas pour moi, quand plutôt pour elle. Je m'occupe le plus souvent des pièces plus classiques.

Je commence la séance en écoutant la personne. C'est là que je reçois la clé de mon inspiration en fonction de son histoire, de sa vie."




112 vues0 commentaire